Éclats | 2016

ÉCLATS 

Création dans le cadre du cursus de formation de l’École de Danse Contemporaine de Montréal.

ÉCLATS met en scène micro-gestes, caresses, tourbillons et pulsations pour former une poésie libre sur le thème du mouvement continuel entre donner et recevoir.

Dans l’étymologie du mot éclat, on retrouve : « fragment d’un corps qu’on brise ou qui éclate », « manifestation soudaine », « scandale », « bruit violent et soudain », mais aussi « intensité d’une lumière vive et brillante », « vivacité et fraîcheur » et « caractère de ce qui est brillant, magnifique ».

Cette dualité fait partie intégrante de notre existence et résonne dans la vie naturelle et intime autant que dans la vie sociale et politique. Éclats de verre, éclats de rires, éclats de colère et éclats de lumière… bouillonnent dans le monde et dans nos cœurs.

 

 

Le projet a été créé en collaboration avec les danseurs de 2ème année de la formation professionnelle à l‘École de Danse Contemporaine de Montréal. Il est présenté du 8 au 11 décembre 2016 à 19h30 au Théâtre Rouge du Conservatoire de musique et d’art dramatique de Montréal.

Musique : Big Bang de Olga Kokcharova / Jaworzno, Bytom-Bobrek, Kalety-Papiernia de Rudy Decelière (Various Ends of the World) / Cloches I, II et III de l’Ensemble vocal de Poche (Dialogue William Byrd-Arvo Pärt) | Direction artistique : Lucie Boissinot | Répétitrice : Tassy Teekman | Conception d’éclairages : Karine Gauthier | Conception et réalisation des costumes : Ève-Lyne Dallaire, Noémi Paquette | Interprètes : Catherine Ally, Cassandra Ascalon-Soenen, Éloïse Bastien, Jasmine Bouchard, Alexandra Caron, Nimikii Couchie, Rafaelle Cox, Angélique Delorme, Yakhoub Dramé, Pamela Berenice Gomez Widman, Pénélope Gromko, Mathilde Heuzé, Jeanne Lewis, Caroline Namts, Thibault Rajaofetra, Raphaëlle Renucci, Silvia Sanchez, Flora Spang, Marilou Théberge

 

 

Merci à Marie Mougeolle | Merci aux compositeurs qui ont offert le droit d’auteur pour les compositions musicales utilisées dans ce projet | Merci aux 16 danseuses et 2 danseurs d’avoir pris à bras le corps ce processus de création imprévisible, avec une fougue toute particulière qui m’a ébahie | Merci à Lucie Boissinot et Tassy Teekman.